13e édition de la Descente de Peille (DH)

Derniers Articles

13e DH de Peille

Un parcours d’apprentissage légendaire pour des champions de la descente

Le parcours de 2,1 km avec un dénivelé de 310 m, a vu le développement de talents exceptionnels dans le domaine de la descente, parmi lesquels Fabien Barel et Nicolas Vouilloz. Ce tracé est un véritable joyau pour les amateurs de terrains rocailleux et de sauts à l’atterrissage incertain. Cependant, pour ceux qui ne sont pas fans de ces éléments, ainsi que pour leurs équipements de protection et chambres à air, cela peut être un défi différent. Néanmoins, cette descente est bien plus qu’une simple étape de championnat régional. C’est une véritable célébration de sauts, de courbes défoncées avalées à 40 km/h avec le coude effleurant le sol et de positions défiant les lois de la physique. Il faut également mentionner les chutes spectaculaires qui font également partie du spectacle. Avec un plateau de concurrents de haut niveau, on comprend facilement pourquoi cette course attire tant de spectateurs.

Un spectacle à couper le souffle et des performances remarquables

À 9h30, la première manche débute et la tension augmente progressivement avec chaque passage. Les favoris de la compétition, Beggin, Barelli, Vouilloz et Barel, sont attendus avec impatience. L’un après l’autre, ils offrent un spectacle époustouflant, sautent encore plus loin, vont encore plus vite et finissent par prendre la tête. L’atmosphère est électrique dans la zone d’arrivée lorsque Nico franchit la dernière restanque. Tout le monde retient son souffle et écoute l’annonce du speaker : 2’48 »35. Pour la première fois, un concurrent passe sous les 2’50. L’excitation est à son comble. E.T. est bel et bien de retour ! Cependant, Fabien Barel n’a pas dit son dernier mot et parvient à gagner près de quatre secondes, un exploit presque incroyable : 2’44 »60.

La seconde manche confirme la suprématie de Barel

La deuxième manche ne change rien à la donne. Malgré une amélioration de quelques dixièmes de seconde de Nicolas Vouilloz (2’47 »56), la performance de Barel reste inégalée. Malgré une chute lors de la deuxième manche, Barel remporte la victoire sur ses terres, devant deux autres concurrents locaux, le troisième étant Yoann Barelli.

Article et photos par Grégoire Germain

alain-barru
Mathieu Prégault

Auteur

Mathieu Prégault est le cœur et l'âme de notre blog dédié au vélo, lebiciclette.eu. Sa passion pour le cyclisme ne connaît pas de limites, allant des paisibles balades à vélo le long de la campagne jusqu'aux ascensions éreintantes des cols de montagne les plus célèbres. Mathieu a transformé sa passion en profession, devenant auteur à plein temps pour notre blog, où il partage non seulement des conseils techniques et des guides pratiques, mais aussi des récits inspirants de ses aventures à deux roues. Avec une plume aussi agile que lui sur un vélo, Mathieu s'efforce de captiver nos lecteurs, leur offrant une vue d'ensemble sur le monde du cyclisme, des dernières innovations technologiques aux histoires de la communauté cycliste mondiale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *