[Analyse] Giant Reign Advanced Pro 29 1 : Aperçu détaillé

Derniers Articles

[Focus] Giant Reign Advanced Pro 29 1

Lors de notre essai spécial, nous avons eu l’occasion de tester la version aluminium du vélo Giant Reign. Depuis, nous étions impatients de découvrir les performances du modèle en carbone sur le terrain. Nous l’avons donc mis à l’épreuve avec le Analyse, non pas dans sa version la plus luxueuse, dont le prix est assez élevé, mais dans sa seconde version, toujours en carbone, très bien équipée et nettement plus abordable.

Le Reign de Giant : aluminium et carbone

Giant propose le Reign en deux versions : une en aluminium et une autre en carbone, appelée Advanced. Comparé au Reign 29 1 que nous avons essayé lors de notre test spécial, le Reign Advanced Pro 1 que nous avons testé ici coûte environ 1100€ de plus pour un équipement sensiblement équivalent, et pèse environ 800 grammes de moins. Ces différences peuvent être significatives lors du choix du vélo à acheter.

Les vélos Reign sont des 29’’ et les cadres des modèles Advanced sont presque entièrement en carbone. Seule la biellette inférieure reste en aluminium. Le cadre utilise le système de suspension Maestro, comme tous les vélos Giant. C’est un système de suspension à point de pivot virtuel, où le triangle arrière est articulé par rapport au cadre par deux petites biellettes. Le bras oscillant est asymétrique avec un triangle « ouvert » côté pédalier pour permettre le passage de la chaîne. La biellette supérieure comprime l’amortisseur placé verticalement devant le tube de selle. Ce dernier est monté en Trunion sur la biellette supérieure, ce qui permet de réduire l’entraxe tout en conservant une course importante, idéal pour gérer la progressivité de la suspension avec plus de précision. La suspension arrière offre 146 mm de débattement, ce qui peut sembler un peu déséquilibré par rapport aux 170 mm de la fourche. Mais il faudra attendre de voir comment cela se traduit sur le terrain.

Conception et géométrie

Le tube diagonal du vélo est de dimensions généreuses, tandis que le supérieur est plus mince et a une forme plus « plate », ce qui suggère une certaine flexibilité frontale tout en conservant une bonne rigidité latérale. En termes de géométrie, on trouve un angle de chasse de 64.6°, un angle de selle de 76.4°, des bases de 439 mm, un boîtier de pédalier de 27 mm sous les axes des roues et une portée de 451 mm en taille M. Ces valeurs modernes ne sont pas extrêmes. Giant semble vouloir satisfaire un large éventail de cyclistes sans effrayer personne. Ces valeurs sont toutefois tout à fait cohérentes avec l’usage prévu du vélo.

En ce qui concerne les détails de finition, on constate que le tube diagonal et les bases sont bien protégés par des patchs en caoutchouc. C’est une bonne chose, car le carbone n’aime pas les impacts. La protection des bases est nervurée pour réduire au maximum les bruits de chaîne. La finition est dans la bonne moyenne de la catégorie.

Equipement

Giant propose trois versions du Reign Advanced. Le Pro 29 0 à 9300€ avec un amortisseur arrière à ressort, le Pro 29 2 avec un équipement assez basique et le modèle que nous avons testé ici, le Pro 29 1, qui nous semble être le modèle le plus intéressant de la gamme : il dispose en effet d’un équipement équilibré à un prix très compétitif, soit 5650€. Il est équipé de suspensions Fox, une 38 Performance Elite à l’avant avec 170 mm de débattement et un Float X2 Performance à l’arrière. La fourche est réglable en compression et en détente à haute et basse vitesse.

La transmission est assurée par un groupe GX de Sram avec un plateau de 32 dents et une cassette en 10×52 à l’arrière. Cela permet d’aborder les montées raides avec une certaine sérénité. Ceux qui roulent exclusivement en montagne et qui affrontent des montées abruptes sur des sentiers peuvent sans problème monter un plateau de 30 dents. Cela ne fait pas de mal sur un 29’’. Les freins, quant à eux, sont des SLX de chez Shimano qui pincent des disques de 200 mm à l’avant et à l’arrière. Ils offrent une excellente puissance et endurance. Presque tous les autres composants sont de marque maison, comme l’ensemble potence-guidon, la tige de selle télescopique et les roues. Celles-ci sont chaussées de pneus Maxxis, un excellent Assegai en 29×2.5’’ WT à l’avant et un Minion DHR II en 29×2.4’’ WT à l’arrière. Le tout en carcasse EXO+ et en gomme 3C. Un excellent montage qui privilégie l’adhérence à l’avant. Ce montage permet au Reign d’être très bien placé en termes de poids dans sa catégorie. Tout cela pour un prix raisonnable, bien joué.

alain-barru
Mathieu Prégault

Auteur

Mathieu Prégault est le cœur et l'âme de notre blog dédié au vélo, lebiciclette.eu. Sa passion pour le cyclisme ne connaît pas de limites, allant des paisibles balades à vélo le long de la campagne jusqu'aux ascensions éreintantes des cols de montagne les plus célèbres. Mathieu a transformé sa passion en profession, devenant auteur à plein temps pour notre blog, où il partage non seulement des conseils techniques et des guides pratiques, mais aussi des récits inspirants de ses aventures à deux roues. Avec une plume aussi agile que lui sur un vélo, Mathieu s'efforce de captiver nos lecteurs, leur offrant une vue d'ensemble sur le monde du cyclisme, des dernières innovations technologiques aux histoires de la communauté cycliste mondiale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *