VTT Pilotage: Maîtriser le Wallride dans les Virages

Derniers Articles

[Pilotage VTT] Les virages : le wallride

Maîtriser un wallride comme si c’était un virage incliné

Le wallride peut paraître très impressionnant pour les débutants, mais en réalité, il n’est pas plus difficile à réaliser qu’un virage incliné, car c’est exactement ce qu’il est!

EXPLICATION

Effectivement, qu’il soit haut ou bas, le wallride fonctionne sur le même principe et ne devrait pas être perçu comme plus complexe. Il faut aborder un wallride avec l’intention d’exercer une forte pression et à une vitesse appropriée, car, comme pour le dévers, la vitesse vous aide à rester sur le wallride sans tomber à cause de la gravité. L’engagement des épaules et la solidité du torse sont de nouveau importants pour cette manœuvre. En termes de position, il est préférable de rester bas sur le vélo, c’est-à-dire avec les bras et les jambes pliés pour maximiser l’adhérence sur le wallride.

La sortie du wallride se fait de la même manière que pour un virage incliné, c’est-à-dire en ramenant légèrement le vélo sous soi. Il est important de garder une marge de manœuvre pour alléger l’avant du vélo, car la trajectoire dans un wallride est plus verticale que celle d’un virage classique (bas-haut-bas). L’angle entre le wallride et le sol peut être très important, ce qui nécessite d’alléger la roue avant ou même de sortir en manual pour éviter de basculer en avant. On peut se demander comment alléger la roue avant. Il suffit de déplacer son corps vers l’arrière, comme pour un manual, pour tirer légèrement sur le guidon et éviter ainsi que la roue ne se plante à l’atterrissage.

A Découvrir :   [VTT] Technique de relance dans le pilotage

Lorsqu’on approche d’un wallride, l’objectif est de monter le plus haut possible. Il est important de garder à l’esprit la technique que l’on a apprise précédemment, mais de porter son regard vers la sortie en haut pour profiter du saut et des sensations que procure ce type de structure. Il est crucial de noter qu’une fois que vous entrez dans le wallride, vous devez vous y engager pleinement : freiner n’est pas une option, sous peine de glisser sur les planches et de faire une chute de haut. Il est également fortement recommandé d’aborder le wallride à une vitesse d’entrée plus élevée que pour un virage incliné normal si vous voulez réussir à monter suffisamment haut.

COMMENT S’EXERCER AU WALLRIDE

La meilleure façon de se familiariser avec le wallride est de travailler sur les virages inclinés qui nécessitent une pression solide et une bonne vitesse. L’objectif est de monter de plus en plus haut dans le virage pour se familiariser avec la partie la plus raide, tout en soignant sa sortie, c’est-à-dire sans reculer trop, voire en essayant de terminer par une petite impulsion.

LES ERREURS À ÉVITER

Il ne faut pas arriver à une vitesse trop faible, surtout lors des premières tentatives. La vitesse aide à rouler sur tout le wallride et à éviter de rester bloqué en haut et d’avoir à s’éjecter parce que le vélo ne progresse plus. Il ne faut pas rester trop en arrière, sur la défensive : les épaules sont motrices et ce sont elles qui vous guident. Si vous n’engagez pas vos épaules pour indiquer la direction à suivre, le vélo risque de se redresser et de finir parallèle au wallride, ce qui vous fera inévitablement sortir du wallride. Comme nous l’avons dit, vous êtes dans un virage incliné!

A Découvrir :   La Relance en Conseils pilotage

ÉQUIPEMENT

Comme pour les différents types de virages, l’utilisation d’un vélo à suspensions favorise le confort, l’adhérence et donne confiance grâce à la marge de sécurité qu’il offre.

Derniers articles catégorie "Conseils pilotage"

alain-barru
Mathieu Prégault

Auteur

Mathieu Prégault est le cœur et l'âme de notre blog dédié au vélo, lebiciclette.eu. Sa passion pour le cyclisme ne connaît pas de limites, allant des paisibles balades à vélo le long de la campagne jusqu'aux ascensions éreintantes des cols de montagne les plus célèbres. Mathieu a transformé sa passion en profession, devenant auteur à plein temps pour notre blog, où il partage non seulement des conseils techniques et des guides pratiques, mais aussi des récits inspirants de ses aventures à deux roues. Avec une plume aussi agile que lui sur un vélo, Mathieu s'efforce de captiver nos lecteurs, leur offrant une vue d'ensemble sur le monde du cyclisme, des dernières innovations technologiques aux histoires de la communauté cycliste mondiale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *